Protection

Agir avant qu’il ne soit trop tard !

 

Il est sans doute encore possible de sauver le guépard de l’extinction si l’on parvient à réduire les conflits qui l’opposent à l’homme. La survie de l’espèce passe par la protection de son habitat, y compris sur les territoires des fermiers. Il importe donc de mettre un terme à l’élimination systématique dont il est trop souvent victime.

 

Etres humains et guépards peuvent certainement cohabiter pacifiquement avec l’instauration de méthodes de gardiennage appropriées, telles que l’utilisation de chiens de garde des troupeaux ou d’enclos qui éloigneront les prédateurs. Le bétail ne doit pas être une proie facile pour ceux-ci. Et lorsqu'un guépard pose un véritable problème, sa vie peut néanmoins être épargnée en le déplaçant dans une région plus isolée. Bien entendu, toutes ces mesures doivent s’accompagner de campagnes d’information, de sensibilisation et d’éducation non seulement auprès des fermiers, mais également auprès de toutes les parties prenantes à la Conservation du Guépard, et auprès du public et des jeunes générations.

 

Enfin, la recherche scientifique et une gestion minutieuse des populations existantes de guépards permettront de préserver le patrimoine génétique de l’espèce, voire de le renforcer progressivement.

 

Par conséquent, la vie de chaque individu est précieuse et représente une chance supplémentaire de sauver l’espèce de l’extinction.



Soutenez la cause des guépards !

 

 

La survie de l’espèce est entre les mains de chacun.e de nous.

 

Nous pouvons contribuer à sauver le guépard de l’extinction, par notre action ou en apportant notre soutien aux Organismes qui s’engagent pour sa protection (voir Fondations et Associations dans la Section "LIENS WEB" de notre Site. Faites un don et aidez-les à sauver le guépard !

 

Vous pouvez également devenir Membre Actif du CCF FRANCE qui soutient à partir de la France l’action et les projets du CHEETAH CONSERVATION FUND en NAMIBIE, du CHEETAH CONSERVATION BOTSWANA et d' ACTION FOR CHEETAHS au KENYA, en particulier.



Ecrivez-nous pour en savoir plus!

cheetah-guépard-félins © James Temple

Laurie Marker avec Chewbaaka, son premier Ambassadeur.

Laurie avec ses quatres jeunes Ambassadeurs.

Rebecca au Salon                         des Consommateurs, Botswana

Rebecca forme un fermier sur la protection du bétai

 

 



Un ocelot

La lutte pour sauver le tigre.

Un jaguar au Brésil.

Mise à jour du Site

le 29/11/2019

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
www.amifelins.fr | contact@amifelins.fr | Association / JO 20090015 - 11/04/2009